Les principes de l'ABA et de l'ABA VB

La théorie comportementale est issue des travaux réalisés par B.F. Skinner dans les années 40 et 50. Elle concerne tous les êtres humains indépendamment de l'autisme.
C'est le Docteur Lovaas qui a eu l'idée de l'adapter au traitement de l'autisme dans les années 60.

La contingence Antécédent-Comportement-Conséquence

L'antécédent et une situation, un environnement qui va provoquer un comportement. Ce comportement va avoir une conséquence.

Si la conséquence est agréable, le comportement tend à augmenter ou à se reproduire.
Si la conséquence est désagréable, le comportement tend à diminuer ou à disparaître.

L'idée est donc d'utiliser cette conséquence :

  • pour favoriser chez l'enfant les comportements recherchés, par exemple les comportements sociaux,
  • pour réduire chez l'enfant les comportements problèmes, par exemple les crises de colère.

On peut aussi agir sur l'environnement dans lequel se trouve l'enfant pour influencer ses comportements :

  • placer l'enfant dans un environnement calme et sans distracteurs pour favoriser le travail,
  • placer l'enfant dans un environnement plaisant pour lui faire découvrir de nouveaux centres d'intérêt.

Utiliser des renforçateurs

Les renforçateurs sont utilisés pour fournir à l'enfant une conséquence agréable lorsqu'il adopte un comportement que l'on souhaite développer chez lui.

La méthode ABA utilise trois catégories de renforçateurs :

  • Les renforçateurs sociaux : félicitations, chatouilles, calins,...
  • Les renforçateurs sensoriels : jouets ou objets stimulant les sens de l'enfant, par exemple un jouet faisant de la lumière ou de la musique.
  • Les renforçateurs alimentaires.
Un renforçateur sensoriel ou alimentaire n'est jamais donné seul. Il est toujours accompagné de renforcement social.
L'utilisation des renforçateurs alimentaires doit être modérée, et elle est évitée aussi souvent que possible.
Il est essentiel de ne pas rendre l'enfant dépendant aux renforçateurs. C'est pour cette raison qu'au fur et à mesure des progrès de l'enfant, le renforcement est délivré de façon de plus en plus espacée jusqu'à atteindre un rythme naturel auquel est habitué n'importe quel enfant.

Utiliser la guidance

La guidance est utilisée pour enseigner une compétence ou un geste à l'enfant.
Elle permet aussi de le mettre en situation de réussite.

La méthode ABA utilise plusieurs niveaux de guidance du plus intrusif au moins intrusif :

  • Guidance physique totale.
  • Guidance physique partielle.
  • Guidance par pointage du doigt.
  • Guidance par imitation.
  • Guidance visuelle avec une image.
  • Guidance verbale.
Pour enseigner une nouvelle compétence, on commence généralement en utilisant la guidance physique totale pour enseigner le geste. Puis on estompe l'aide progressivement au fur et à mesure que l'enfant acquiert la compétence, jusqu'à parvenir à l'autonomie de l'enfant.
Il est essentiel de ne pas rendre l'enfant dépendant de la guidance. C'est pour cette raison que l'on estompte l'aide le plus rapidement possible.